La domotique : la grande oubliée de la qualification RGE

23 septembre 2014 dans Coaching

La domotique : la grande oubliée de la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) !!!

rge

Le dispositif « Reconnu Garant de l’Environnement » mis en place par les Pouvoirs Publics doit permettre aux particuliers d’identifier les entreprises qui disposent de la qualité crédible dans le domaine de l’efficacité énergétique et/ou des énergies renouvelables. De plus, à compter du 1er septembre 2014, le versement des aides de l’Etat au financement de ces travaux sera conditionné au fait que les travaux aient bien été réalisés par des entreprises labellisées « RGE» : c’est le principe de l’éco-conditionnalité.

Pour obtenir ce label RGE, vous devez posséder auprès de Qualifelec une qualification de base, dans le cas de la domotique, « Bâtiment communicant »avec les options « Gestion thermique, gestion des motorisations et de l’éclairage », avoir suivi les modules de formation M1+M2 Feebat et la « Mention Economie Energie ».

Or que se passe-t-il ? Renseignements pris auprès de Qualifelec, les pouvoirs publics au travers des organismes d’accréditation ne reconnaissent pas la qualification « Bâtiment communicant » comme un pré-requis pour l’obtention du label RGE. Si vous consultez le référentiel des nomenclatures RGE Qualibat, il est impossible pour un intégrateur-domoticien de trouver une référence correspondant à son métier !!!

Cette position farfelue de ces organismes nationaux prouve encore une fois le manque d’informations ou la méconnaissance des potentialités offertes par la domotique dont un des buts principaux est l’efficacité énergétique au travers d’une gestion active et dynamique des différentes composantes techniques d’un bâtiment.

Le comble, et je peux en témoigner car j’ai assisté à plusieurs commissions Qualifelec, c’est qu’un électricien ayant la simple qualification « Installations électriques » peut obtenir le label RGE au travers de la Mention Economies d’Energie (MEE) en installant des LEDS ou la pose d’un délesteur ou la pose d’une ventilation Hygro B ou l’utilisation de boîte étanche à l’air ou le colmatage des traversées de la membrane d’étanchéité alors que la domotique, que ce soit dans le neuf ou la rénovation, vous apporte des solutions, à des coûts raisonnables, pour diminuer significativement la note de vos dépenses énergétiques !!!

Cette position des organismes d’accréditation est un véritable « pieds de nez » fait à notre profession dont l’un des buts principaux est, sans conteste, l’optimisation de l’efficacité énergétique !!! Une situation paradoxale qui risque de nous priver d’une part importante de notre activité car le matraquage médiatique autour de ce label nous exclura de ce marché porteur. 

Pour preuve, aucune de nos technologies n’apparaît sur les sites officiels : exemple sur le site www.renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-un-professionnel, cet annuaire des professionnels RGE permettant aux maîtres d’ouvrage et particuliers de choisir un professionnel compétent pour mener à bien leurs travaux de rénovation énergétique ne fait aucune mention de la gestion active des lots techniques via une installation domotisée !!!.De plus, lorsque vous examinez les travaux éligibles à l’octroi du crédit d’impôt, seul le matériel est indiqué dans les appareils de régulation de chauffage. Rien pour la gestion de l’éclairage ni des motorisations !!!

Quelles sont les pistes pour faire évoluer les choses ?

La toute première est une introduction massive de demandes de la qualification « Bâtiment communicant » auprès de Qualifelec. Pour le moment, nous ne sommes que 23 entreprises qualifiées sur toute la France. Comment voulez-vous peser sur les décideurs avec si peu de qualifiés ? L’intelligence dans le bâtiment positionne l’installation électrique comme un vrai levier de la performance énergétique et du confort. La domotique ne doit pas être un ajout mais bien la colonne vertébrale des lots techniques, abordée en amont de votre projet par un spécialiste qualifié.

Alors, domoticiens et intégrateurs, incitez les électriciens que vous connaissez à travailler en partenariat avec vous afin d’utiliser la domotique comme infrastructure de leurs installations électriques modernes. Innover c’est avoir l’audace que les autres n’ont pas et ce n’est pas avec des technologies du siècle dernier que l’on pourra résoudre les problématiques de demain. Alors, n’hésitez plus, réalisez donc des installations électriques du XXIe siècle, innovantes, flexibles, évolutives, intelligentes et communicantes !!!

Jean-Marc Agnano (domoticien passionné et militant)

Devenez membre de la fédération française de Domotique

  • Contribuez au développement du marché
  • Défendez votre vision de la domotique
  • Restez informé des évolutions du secteur
  • Soyez référencé dans l'annuaire de la fédération

Suivez nous sur twitter

Suivre @FFDomotique sur Twitter.