La RT 2012 et la domotique

4 mai 2013 dans Coaching

Nouveau recours contre la RT2012 : l’éclairage de la FFD

RT2012Après un premier recours rejeté en novembre 2011, le GIFAM (Groupement interprofessionnel des fabricants d’équipements ménagers qui regroupe notamment les fabricants de chauffage Electrique) a continué son action auprès du conseil d’état. En effet, une anomalie majeure est apparue sur l’arrêté du 20 Juillet 2011 validant le moteur de calcul THBCE 2012 sur lequel est basé la RT 2012. Ce moteur de calcul établi le résultat réglementaire sur le Bbio et sur le Cep. L’anomalie « juridique » qui été décelée est le fait que cet arrêté n’a été signé que par le ministre de l’écologie seulement. Il est « à priori » nécessaire de le faire signer par d’autres ministères. Le conseil d’état a statué sur ce point.

L’arrêté validant le moteur THBCE est annulée par décision du conseil d’état. Mais cette annulation n’est pas effective de suite mais dans 3 mois donc le 24 Juillet 2013 afin d’éviter une période de floue, la RT 2012 étant effective depuis le 1er Janvier 2013

Cette période permettra de faire « corriger » cette anomalie juridique, voire, de faire modifier le moteur RT 2012 pour la prise en compte des spécificités de l’énergie électrique pour faire signer cet arrêté de validation du moteur THBCE 2012 par les différents ministères concernés.

Dans les faits, rien ne change à l’instant et jusqu’à la signature d’un nouvel arrêté. Ce nouvel arrêté ne fera que corriger cette anomalie ou aura pour effet de modifier le moteur THBCE 2012 avec une prise en compte modulée du chauffage électrique, difficile de le dire à ce jour. De toutes les façons c’est très certainement la date de dépôt de PC qui donnera la date d’application du moteur actuel ou du moteur éventuellement aménagé.

Dès le 25 Avril, les deux ministères concernés ont appuyé sur le fait que la RT 2012 ne sera pas modifié et que la signature du nouvel arrêté corrigeant l’anomalie juridique arrivera très vite  http://www.lemoniteur.fr/201-management/article/actualite/20901793-rt-2012-la-methode-de-calcul-ne-sera-pas-retouchee

Donc la vie continue comme à ce jour, attendons les semaines qui viennent mais pour le moment pas de changement.

Rappel : la RT 2012 c’est quoi ?

La RT 2012 a introduit une nouvelle norme de référence pour la construction de bâtiments neufs.

La réglementation thermique n’est pas quelque chose de nouveau. Elle a été introduite dans le code de la construction en 1974 après le premier choc pétrolier. A l’époque elle consistait à demander la mise en place d’isolant dans les murs (5 cm d’isolant type polystyrène).  Elle a vraiment été connue du grand public depuis la RT 2005 et sa déclinaison le BBC 2005 (Bâtiment Basse consommation) qui octroyait des aides financières si le maitre d’ouvrage avait une démarche volontaire de performance énergétique.

Cette déclinaison BBC 2005 a servi de base de travail pour la RT 2012.  Elle fixe une référence de performance, à minima, autant sur la conception globale de performance « naturelle » du bati exprimé par le Bbio (Besoin Bio Climatique) que par un objectif de consommation énergétique du projet caractérisé par le Cep (Consommation énergétique réglementaire en Energie Primaire).

La performance à atteindre est dite réglementaire et les consommations indicatives du projet sont dites « conventionnelles » c’est-à-dire sur la base d’hypothèses de travail « réglementaires ». Comme pour les véhicules terrestres qui font l’objet de la qualification du rejet CO2 et l’établissement d’une consommation indicative, cette identification permet principalement de donner une garantie de performance énergétique et de permettre de comparer un projet par rapport à un autre.

Cette évaluation de consommation est établie par un thermicien sur la base du moteur THBCE 2012 du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).  Il intègre un grand nombre de paramètres permettant d’influer sur la performance du bâtiment et  de sa consommation.

Enfin contrairement aux précédentes réglementations thermiques qui exigeaient son respect de par le code de la construction (l’application n’était pas toujours respectée…), il est nécessaire cette fois de prouver la prise en compte de la RT 2012 dès le dépôt de PC et rendant de fait l’application systématique.

Focus Bbio ou Besoin Bio-Climatique :

Ce paramètre prend en compte 3 points fondamentaux : Le niveau d’isolation, le niveau de qualité d’assemblage des éléments constituant le projet (matérialisé par la mesure de perméabilité à l’air) et enfin la capacité à récupérer les apports solaires externes. Il exprime le besoin en chauffage et le besoin en éclairage, il est exprimé en nombre de point.

En quoi la RT 2012 apporte des changements pour la domotique

La RT 2012 apporte des nouveaux éléments de valorisation et notamment la mise en place d’automatisme aidant à la performance.

Le BBC 2005 a introduit une notion de « réflexion globale » sur la performance qui a fait prendre conscience que la réflexion de conception était importante et fondamentale. Nos manières de construire n’avaient pas beaucoup évoluée, le BBC 2005 et la RT 2012 ont été de véritable « provocateur de performance ».

Enfin  les occupants sont de plus en plus équipés, informés et habiles avec les nouvelles technologies, ce dernier point permet véritablement de proposer de nouvelles solutions pertinentes et efficaces.

Valorisation des nouveaux éléments :

  •  Gestion des Volets :

La RT 2012 met en avant (enfin) la gestion de volets en avant. La centralisation, la mise en place d’une horloge personnalisée ou Astronomique (prise en compte de la gestion comme « crépusculaire ») valorise la performance autant sur le Bbio par diminution du besoin de chauffage que par le Cep puisque on a bien une diminution de la consommation de chauffage.

En effet, le fait de fermer les volets en fonction du jour et de la nuit va permettre de gagner entre 3°C à 5°C sur la surface de la fenêtre et de fait de réduire les déperditions thermiques et le besoin en chauffage.

A moyen terme (groupe de travail en cours au niveau du Ministère), la fermeture intelligente des volets en Eté permettra de valoriser de manière efficace et pertinente la température de confort d’été. En effet, en gérant finement les occultations d’été on gagne de 5 à 7°C autant sur la température moyenne d’une journée que sur la température maximum atteinte dans une journée !

Les solutions qui existent sont des plus simples à de plus complexes et complétement intégrées à un système intelligent global. C’est la première fois  que la réglementation thermique intègre cette valorisation de la performance par « l’intelligence du système ».

  • Mesure des consommations

Deuxième point important et non des moindres, la RT 2012 introduit une notion de suivi de consommation afin de permettre aux occupants d’un logement de suivre  et d’agir sur sa consommation globale autant sur le chauffage et l’eau chaude que sur les consommations domestique. Au moment de l’écriture de ce document, les solutions réglementaires admises ne sont pas complétement arrêtés. Néanmoins cette sensibilisation réglementaire permettra l’émergence durable de solutions autant de mesure que d’intelligence de conseil via des outils type tableau de bord. Les solutions sont multiples mais souvent difficilement intégrées principalement pour des raisons de cout.  L’émergence de ces sensibilisations réglementaires couplées avec d’autres capacité d’intelligence (Gestion des volets, Chauffage, Lumière, accès à distance…), de protocole inter-communicant  amènent un marché de masse qui permettra de favoriser l’intégration « de base » dans la conception d’une Maison individuelle ou d’un logement collectif.

Prise de conscience

Nos habitats n’ont pas beaucoup évolué depuis plusieurs années.

Le BBC 2005 avait commencé à remettre en question nos manières de concevoir et de réaliser une construction neuve. La RT 2012 ne fait que renforcer ce phénomène. L’occupant prend consciente que tout ne se joue pas que sur l’épaisseur de l’isolant mais également sur l’intelligence de conception et la mise en place d’automatisme permettant de gérer au mieux les systèmes pour encore améliorer la performance.

Le niveau 1 consiste à mettre « tout plein d’isolant ». le niveau 1.2 consiste en plus du niveau 1.0,  à bien assembler cet ensemble. Le niveau 1.5 consiste outre les éléments du 1.2 à bien orienter le projet  pour profiter des apports externe.

Le niveau 2.0 ajoute un certain nombre de systèmes, inter-communicants entre eux, pilotés intelligemment qui permet autant d’améliorer encore la performance énergétique que le confort au sens large et notamment thermique autant l’hiver que l’été. La baisse du cout d’accès à toutes ces technologies  seront également des facteurs favorisant l’émergence de ce niveau 2.0

Occupants plus informés, plus équipés – Des systèmes de plus en plus standards

A tout cela s’ajoute des occupants, des utilisateurs de plus en plus avertis, de plus en plus aguerris à l’utilisation de moyens médias performants et ludiques (Ordinateur, Tablette, Smartphone…).

A la fois exigeant et débrouillard, l’utilisateur veut « jouer » avec son installation qui doit lui permettre d’améliorer sans cesse son « nid ». Mais tous ne sont pas « Geeks », mais il faut avouer que les nouveaux systèmes et applicatifs qui arrivent sont faciles à utiliser à partir du moment ou vous savez utiliser un moyen « média ».

Enfin, l’émergence de protocole ouvert est favorable au développement de la domotique en général.

Nous étions que quelque un à prôner cette ouverture multi-système, les fabricants nous regardaient avec méfiance craignant une perte de part de marché de leur système propriétaire. Mais force est de constater que tous en profiterons à partir du moment où tous les systèmes peuvent s’interfacer et permettre un fonctionnement avec les autres produits et applicatifs de gestion globale.

La RT 2012 est un véritable accélérateur de cette tendance de fond, nos habitats de demain seront 2.0. La FFDomotique par son action ne fera qu’accélérer ce phénomène grandissant.

Patrice NORMAND

Administrateur FFDomotique, spécialiste de la Performance Energétique et dirigeant NRGYS DOMOTIC

 

A propos d’NRGYS DOMOTIC

NRGYS DOMOTIC est un bureau d’études professionnel, membre de la Fédération Française de Domotique, intervenant principalement pour le compte de clients spécialistes de la construction neuve et de la rénovation de bâtiment.

Plus d’informations : http://nrgysdomotic.fr

Devenez membre de la fédération française de Domotique

  • Contribuez au développement du marché
  • Défendez votre vision de la domotique
  • Restez informé des évolutions du secteur
  • Soyez référencé dans l'annuaire de la fédération

Suivez nous sur twitter

Suivre @FFDomotique sur Twitter.