Synthèse de l’étude sur la Maison Connectée

27 octobre 2015 dans Actualités, Analyse

SHRGLogoLa Fédération Française de Domotique («FFDomotique»), la Smart Home & Buildings Association du Royaume-Uni (« SH&BA ») et la Smart Home Initiative Deutschland d’Allemagne («SHID ») ont collaboré au sein du « Smart Home Research Group »avec le cabinet CONTEXT à l’élaboration d’une étude de marché européenne sur la Maison Connectée.

La première étude européenne sur la Maison Connectée

Les données de cette étude proviennent d’une enquête conduite auprès d’un échantillon représentatif de 1 500 consommateurs résidant au Royaume-Uni, en Allemagne et en France. Dans chaque pays, 500 personnes ont rempli un questionnaire en ligne avec leur point de vue, opinions et leurs habitudes en ce qui concerne les maisons connectées et les produits de la maison connectée. L’échantillon dans chaque pays a été construit afin d’être représentatif du sexe, de l’âge et du revenu. Il est également géographiquement représentatif. La conduite de cette étude a été faite par Conlumino dans les 3 pays européens en Août 2015.

Le questionnaire a été élaboré avec l’aide du Groupe de Recherche Smart Home constitué de:

SHRGBanner

Principaux enseignements

  • L’Allemagne arrive en tête des trois principales économies en Europe
    • 22% des allemands s’attendent à avoir une maison connectée d’ici moins d’un an. Au Royaume-Uni, ils sont seulement 10% et en France 9% à envisager une telle possibilité d’ici moins d’un an.
    • les distributeurs allemands ont mieux réussi à mettre en avant en magasin les produits de la maison connectée : 40% des consommateurs allemands ont entendu parler ou vu des produits connectés chez un distributeur, alors qu’au Royaume-Uni ils sont 30% et 22% en France.
  • Il y a des signes encourageants dans l’étude sondage concernant l’intention d’achat, même si les données de ventes capturées ne montrent pas encore d’essor significative de la catégorie.
  • Le manque d’éducation et de connaissance des produits est le principal frein à l’achat, suivi par le prix et le manque de compréhension des avantages de ces produits.
  • Les consommateurs britanniques sont prêts à dépenser plus que les français et les allemands. Ils sont également moins préoccupés par les questions de sécurité. Cependant, il existe au Royaume-Uni un grand nombre de consommateurs qui, aujourd’hui, ne sont pas du tout intéressés par les produits liés à la maison connectée (56% , comparativement 43% en France et 18% en Allemagne).
  • Les consommateurs français veulent un concept de maison intelligente dans laquelle les produits communiquent ensemble (34%, par rapport à l’Allemagne 23% et 22% au Royaume-Uni). Pour la maison intelligente, ils font plus confiance aux distributeurs de proximité et aux magasins de bricolage locaux et font nettement moins confiance que les consommateurs des 2 autres pays aux distributeurs spécialisés et aux grandes surfaces.

Protocoles et plate-formes

  • Les Allemands sont ceux qui accordent le plus d’importance au type de plate-forme ou de protocole pour l’achat d’un produit ou d’un système de maison connectée.
  • Tous pays confondus, le seul protocole de maison connectée spécifique qui enregistre une notoriété supérieur à 5% est celui de Zigbee
  • Homekit, la plate-forme d’Apple est inconnue des consommateurs.

Les produits connectés les plus populaires 

  • Les trois produits les plus connus des ménages sont les thermostats connectés, les télévisions connectées et les systèmes de sonorisation connectés.
  • Les trois produits que les ménages sont le plus susceptibles d’acheter au cours des six prochains mois sont les télévisions connectées, les ampoules connectées et les thermostats connectés.

L’approche budgétaire

  • Les consommateurs britanniques sont ceux qui sont les plus disposés à dépenser plus sur les produits de la maison connectée
    • 11% d’entre eux se disent prêts à dépenser jusqu’à 1.350€, alors qu’ils sont 8% en Allemagne et 6% en France.
    • 6% des consommateurs britanniques seraient même disposés à dépenser plus de 1.350€, contre 4% en France et 3% en Allemagne.

Les freins à l’achat

  • La méconnaissance des produits est le principal élément entravant l’achat des produits liés à la maison connectée : jusqu’à 60% des consommateurs britanniques (55% des allemands et 49% des français) disent qu’ils ne comprennent pas suffisamment les produits de la maison connectée
  • Le prix demeure un facteur important qui freine les consommateurs dans leur intention d’achat de produits de la maison connectée pour les 6 mois à venir
  • Jusqu’à 40% ne perçoivent pas encore le bénéfice des produits de la maison connectée

Quand?

  • Près d’un quart des Allemands envisagent d’avoir une maison connectée d’ici moins d’un an et plus de la moitié l’envisagent dans un délai de 3 à 5 ans.
  • Les Français de leur côté considèrent l’achat de produits pour la maison connectée sur une période de temps plus long, puisque plus de la moitié d’entre eux qui déclare vouloir attendre plus de 5 ans avant d’avoir une maison connectée.
  • Lorsqu’on interroge les consommateurs sur leur intention d’achat d’un seul produit connecté, alors entre 15% (France) et 21% (Allemagne) des consommateurs déclare avoir l’intention d’acheter un produit de maison connectée dans les 6 prochains mois. Au Royaume-Uni ils sont entre les deux, à 19%.

Motivation des consommateurs

  • Quel que soit le pays, pour un tiers des consommateurs, la première motivation à l’achat de produits pour maison connectée est le souhait d’automatiser la maison. La deuxième motivation est la sécurité, suivie par le souhait de faire des économies d’énergie.
  • Les trois principaux types d’usages qui motivent les consommateurs dans l’achat sont les suivants:
    • Le désir d’avoir une maison ‘’prête’’ dès l’arrivée chez soi: par exemple que le chauffage et l’éclairage soit activés et que les programmes favoris soient déjà sélectionnés sur la télévision
    • L’activation de la maison en ‘’mode nuit’’: extinction automatique des lumières, de tous les dispositifs de coupure du courant, fermeture automatique des portes, des volets, mise en route des caméras de surveillance et de l’alarme etc.
    • La possibilité d’avoir accès à toutes sortes de divertissements, musique et multimédia disponibles où et quand le consommateur le veut: toute la musique en ligne, TV et profils sur les médias sociaux synchronisés sur tous les appareils, afin que l’utilisateur puisse continuer à écouter la musique qu’il écoutait dans sa voiture en rentrant chez lui ou encore une télévision connectée qui reconnaisse chaque membre de la famille et recommande des contenus appropriés en fonction de chaque personne, etc.
  • Les Français manifestent leur gout pour la cuisine par leur intérêt à ce que la maison soit prête pour recevoir les amis. Dans ce type de scénario, les ampoules connectées sont ajustées à l’ambiance souhaitée, la musique est déjà activée, le four est préchauffé et des alertes et des contrôles à distance du frigo permettent de savoir ce qui est présent ou manquant ou quels aliments arrivent à leur date de péremption

Quelle pièce sera connectée en premier?

  • La cuisine (57% tous pays confondus)
  • La chambre (15,2% tous pays confondus)
  • Le salon (14,6% tous pays confondus)

Paradoxalement, bien que les consommateurs souhaitent que la cuisine soit la pièce connectée en premier, très peu ont déjà acheté ou envisagent d’acheter dans les six prochains mois, des produits tels que des fours ou des réfrigérateurs connectés.

Pour en savoir plus

  • Rendez-vous lundi 2 novembre à 13h à la conférence « Le baromètre du marché de la domotique en France et en Europe » qui se tiendra au Mondial du Bâtiment à Paris Villepinte (forum 3)
  • Consultez la synthèse de « Smart Home Enquête Synthèse » (pdf)
  • Pour consulter l’intégralité de l’enquète, inscrivez-vous sur le site CONTEXT
  • Pour plus de renseignements, envoyez en email à contact (at) ffdomotique (dot) org

A propos de Context

contextSociété spécialisée sur l’étude du marché de l’Informatique en Europe, CONTEXT est basée à Londres et regroupe 200 personnes dans 15 pays. Spécialisée dans le suivi des ventes de produits technologiques, CONTEXT s’appuie sur la plus grande base de données de distribution grâce à son partenariat avec tous les membres du Conseil de distribution Global Technology (GTDC).

Pour en savoir plus, consultez le site CONTEXT

A propos de SHID (Smart Home Initiative Deutschland)

SHIDSHID (Smart Home Initiative Deutschland ) est une association indépendante crée en 2009 et basée à Berlin. Elle regroupe une centaine de membres dont des universités, des fabricants, des éditeurs de logiciels, des distributeurs, des services publics, des opérateurs télécoms et des installateurs.

Pour en savoir plus, consultez le site SHID

A propos de SH&BA (Smart Home & Buildings Association)

SHBASH&BA (Smart Home & Buildings Association) est une association à but non-lucratif fondée en 2000, basée à Londres avec 25 membres dont des fabricants de matériel, des éditeurs de logiciels, des universités, des services publics et des entreprises de télécommunications.

Pour en savoir plus, consultez le site SH&BA

A propos de la FFDomotique

logo-ffd-2014La FFD est une structure à but non lucratif qui s’adresse à tous les acteurs impliqués dans le secteur du Smart Home quelle que soit leur filière d’origine : électricité, énergie, automatismes, sécurité, électro-ménager, audiovisuel, télécom, autonomie, santé… L’objectif majeur de la Fédération Française de Domotique est d’accélérer le développement de la domotique en France et de représenter tous les acteurs de l’éco-système « maison connectée ».

Devenez membre de la fédération française de Domotique

  • Contribuez au développement du marché
  • Défendez votre vision de la domotique
  • Restez informé des évolutions du secteur
  • Soyez référencé dans l'annuaire de la fédération

Suivez nous sur twitter

Suivre @FFDomotique sur Twitter.