Fédération Française de Domotique

Retour sur le salon Light + Building

Le salon Light + Building reste un événement de référence pour tous les passionnés d’innovation dans le bâtiment. Il se tient tous les 2 ans à Francfort et la moitié des 211.000 visiteurs cette année venait de l’étranger. Dans la partie consacrée à l’appareillage électrique, à l’immotique et à la domotique, ils ont pu notamment assister au triomphe du KNX qui s’impose maintenant au niveau mondial et aussi bien dans le tertiaire que dans le collectif ou le résidentiel.

Light + Building 2014, la consécration KNX

L’édition 2014 fut incontestablement le salon du KNX grâce à une visibilité exceptionnelle dans les halls et les espaces de circulation jusqu’à la « KNX City » dans le patio lumineux des halls 8 et 9 où de nombreux espaces identifiés KNX avec à chaque fois une vingtaine de partenaires présentant leur offre donnait une impression de puissance avec sans doute la volonté d’occulter les autres protocoles présents comme EnOcean, ZigBee et Z-Wave. Dans les Halls 10 et 11 qui rassemblaient les exposants d’automatismes et d’appareillages électriques les trois quart des stands arboraient le logo « KNX Member » dont évidemment les grands acteurs du marché (Siemens, ABB, Schneider Electric et même Legrand). Preuve de son succès international, l’association KNX rassemble aujourd’hui 341 fabricants du monde entier, dont 16 en France et déjà 23 en Chine. Au-delà du coup de communication, on a pu assister à des événements majeurs pour la galaxie KNX notamment la sortie du nouvel ETS opus 5 assorti à ETS Apps, ainsi que la radio KNX RF S-mode.

EnOcean, la technologie qui monte

Du côté de EnOcean, le standard de communication radio sans fil et sans pile, une très forte fréquentation du stand, notamment par les intégrateurs qui cherchent à mixer EnOcean et KNX dans leurs installations. En terme de nouveautés produits, la vanne thermostatique sans pile de Micropelt ainsi qu’un produit étonnant de la société SODA, une poignée de fenêtre intelligente et sécuritaire qui réagit aux tentatives d’intrusion, communique des informations de température, humidité et luminosité et bien d’autres choses encore. Enfin l’arrivée d’une nouvelle marque, Ubiwizz, qui propose une gamme complète de périphériques EnOcean (capteurs, transmetteurs et actionneurs) dans une logique de « one stop shopping » facilitant l’approvisionnement des intégrateurs.

Autres tendances

ZigBee, sur 18m², centrait sa présentation sur des solutions éclairage. Citons notamment une application éclairage sans pile ZigBee proposée par Philips. Concernant les offres de solutions logicielles de home automation, pléthore de propositions. A chaque stand sa solution. Le moindre fabricant de device radio ou de controlleur arrive sur le marché avec sa solution de pilotage. Parmi les acteurs box qui montent, si on en juge par la fréquentation du stand, citons Zipato et sa box radio multiprotocoles qui lançait sur le salon son pack alarme. Vu également le français Lifedomus dans un des espaces KNX et la solution de ABB Newron System qui ajoute des fonctions très intéressantes en terme de temps de développement et la possibilité de configurer une installation à travers plusieurs protocoles comme LonWorks, BacNet, KNX, Modbus, Dali. Enfin à noter une tendance dans les solutions pré-connectorisées (boîte + connectique rapide) intégrant des modules de communication (KNX, EnOcean, DALI, Bacnet, LON,…).

La fréquentation du salon avait très bien commencé puis en milieu de semaine, avec la grève de la Lufthansa, les allées étaient moins encombrées. Néanmoins l’ensemble fut très dynamique et d’après Daniel Moreau, administrateur de la FFD qui a pu échanger avec de nombreux visiteurs « les acteurs de l’efficacité énergétique comme ceux de la domotique et du home automation étaient très satisfaits de cette édition 2014« .

A propos de la FFD

L’objectif majeur de la Fédération Française de Domotique est d’accélérer le développement de la domotique en France. La FFD est une structure à but non lucratif qui s’adresse à tous les acteurs impliqués dans ce secteur quelle que soit leur filière d’origine : électricité, énergie, automatismes, sécurité, électro-ménager, audiovisuel, télécom, autonomie… L’ambition de la FFD est de devenir un observatoire indépendant, d’être force de proposition, de promouvoir une image positive de la domotique et de faciliter les synergies entre industriels, distributeurs, opérateurs, sociétés de services, professionnels du bâtiment, organisations professionnelles, associations de consommateurs, médias spécialisés et plus globalement toutes les personnes physiques ou morales intéressées par l’avenir du Smart Home en France.