French Domotique

25 août 2014 dans Actualités

Quel avenir pour la domotique à la française? Voici le point de vue très intéressant de Manuel Francesco-Bossi, paru récemment dans Domotique-News.

FRENCH DOMOTIQUE

French techDepuis quelques mois, les annonces se succèdent et s’accélèrent. La domotique semble définitivement attirer la convoitise des géants de l’informatique et des télécoms qui bâtissent des business model de masse où les offres actuelles du marché, proposées par des start-up ou des acteurs plus traditionnels, issus du monde de l’automatisme, risquent d’avoir du mal à trouver leur place. C’est une véritable bataille rangée qui se prépare avec pour enjeu principal le contrôle de la maison connectée. En effet au-delà de la simple fourniture d’une solution de pilotage et de quelques devices, le vrai enjeu réside dans la multitude de services proposés autour de ces solutions connectées telles que : alarme, efficacité énergétique, assistance aux personnes dépendantes, santé, gestion des biens, entretien des espaces extérieurs, maintenance des équipements, etc. Au vu du potentiel de services, il est à parier que ces solutions de pilotage feront partie d’un package service. Il s’agit d’une mutation excessivement rapide et tous les organismes d’études de marché s’accordent à prédire une explosion de ce marché dans les 3 années à venir ! Formidable opportunité de développement de nouveaux métiers et donc de richesses, cette révolution présente également un énorme challenge, pour ne pas dire risque, pour les acteurs traditionnels, solidement installés dans le paysage de la gestion de la maison depuis des décennies. Ces derniers ont construit tranquillement leur développement au fil du temps en s’appuyant d’une part sur des normes telles que la NFC 15 100, des labels : NF, BBC, HQE ou des réglementations telles que la RT 2012 et, d’autre part, en tissant un réseau de partenariats serrés souvent relayés au sein de syndicats professionnels pour guider et orienter le marché. Aujourd’hui, la déferlante « Numérique » remet tout cet équilibre en cause avec une brutalité inégalée. Or très peu d’acteurs de l’ensemble de la filière sont aujourd’hui disposés à assumer ce transfert de la valeur du produit vers le « cloud »! Que faire ? Comment préserver nos acquis ou retarder au maximum cette transition ? C’est l’enjeu actuel et même les plus grands concurrents d’hier travaillent main dans la main, de concert avec leurs syndicats pour endiguer la déferlante. Tous les moyens sont mis en place et l’État est à ce titre largement sollicité, à tous les niveaux. Sous couvert de la défense des emplois, de puissants lobbies se mettent en place pour freiner l’offensive et surtout préserver les intérêts des industriels en place avec comme finalité : Construire « Une Domotique à la Française » ! Mais n’est-ce pas un vœu pieux ? Tous semblent oublier l’usager ! C’est pourtant lui le décideur et, à l’heure de l’Internet, ses accès à l’information et aux solutions sont incontournables. Il ne faut surtout pas se tromper de combat. Il est temps de construire l’avenir avec les acteurs de demain. Aux acteurs d’hier de s’adapter, quelles qu’en soient les conséquences! Il est totalement illusoire de vouloir contrer cette tendance de fonds. Nous vivons la 3ème révolution industrielle de plein fouet et devons tout au contraire développer rapidement de nouvelles filières. Vouloir s’y opposer, c’est inhiber les initiatives locales et mettre la France en danger, car elle n’aura pas su ou pu prendre le virage à temps ! S’il vous plaît, ne réinventons pas le Minitel. Il est déjà condamné. Persister serait suicidaire et serait une faute grave !

Manuel Francesco-Bossi (Domotique-News N°290 – juin 2014)

A propos de Domotique-News

domotiquenewsDomotique-News est la première publication dédiée au Smart Home et aux objets connectés, éditée chaque mois depuis janvier 1988 par Bruno de Latour.

A propos de la FFD

Logo FFDL’objectif majeur de la Fédération Française de Domotique est d’accélérer le développement de la domotique en France. La FFD est une structure à but non lucratif qui s’adresse à tous les acteurs impliqués dans ce secteur quelle que soit leur filière d’origine : électricité, énergie, automatismes, sécurité, électro-ménager, audiovisuel, télécom, autonomie… L’ambition de la FFD est de devenir un observatoire indépendant, d’être force de proposition, de promouvoir une image positive de la domotique et de faciliter les synergies entre industriels, distributeurs, opérateurs, sociétés de services, professionnels du bâtiment, organisations professionnelles, associations de consommateurs, médias spécialisés et plus globalement toutes les personnes physiques ou morales intéressées par l’avenir du smarthome en France.

Devenez membre de la fédération française de Domotique

  • Contribuez au développement du marché
  • Défendez votre vision de la domotique
  • Restez informé des évolutions du secteur
  • Soyez référencé dans l'annuaire de la fédération

Suivez nous sur twitter

Suivre @FFDomotique sur Twitter.