Fédération Française de Domotique

CES Unveiled Paris tient ses promesses

Le CES Unveiled Paris s’est tenu ce mercredi 21 octobre 2015. Toujours plus grand avec plus d’exposants et de visiteurs, l’édition 2016 s’annonce énorme avec beaucoup de français. Sept tendances : santé/bien-être, automobile, impression 3D, réalité virtuelle, le wearable, audio/vidéo HD et les drones.

91 sociétés française feront le déplacement au CES 2016 qui se tient du 6 au 9 janvier à Las Vegas. Et Gary Shapiro, PDG de la « Consumer Electronic Association » (CEA) organisateur du CES, confirme que « la communauté française est un véritable moteur d’innovation dans le monde de la haute technologie ».La France sera l’une des premières délégations étrangères, avec 2 000 participants, visiteurs, exposants et journalistes, soit +75% par rapport à 2014. D’ailleurs, un espace french Tech a été créé.

Diversification des acteurs
Même si le smarthome n’est plus une entité en soit car la maison intelligente est au cœur de toutes les réflexions et de l’IOT au sens large, il y aura comme l’an dernier un hall entier dédié à l’habitat connecté. Mais ce qui frappe au CES unveiled, c’est de voir La Poste et Engie avoir un stand. Durant la conférence, La Poste s’est présentée comme « l’opérateur universel des échanges avec proximité et services ». La Poste souhaite rassembler dans une sorte de coffre-fort électronique toutes les données numériques des individus et de la maison et donner à chacun le contrôle de ses données. De son côté, Engie présente son incubateur d’entreprise et se sert du CES pour tester la viabilité des projets supportés. Selon Stéphane Quéré, directeur de l’innovation, Engie est déjà un acteur de l’internet des objets et nous explique qu’Engie récupère et traite les données via Cofely, via Dolce Vita, via neo, ou encore via Engie M2M qui a investi dans Sigfox.

Le dynamisme des start up
A côté des grosses structures comme Engie, Valéo, Parrot, La Poste ou Legrand, le CES Unveiled est l’occasion de découvrir de jeunes entrepreneurs qui croit en leurs produits et en sa possibilité de changer nos comportements. D’ailleurs, certaines structures n’en sont encore qu’à l’étape du financement participatif, crowdfunding, comme Philock, une solution de location de vélos personnels. Un vélib hyper accessible en quelques sortes. Il est vrai que cette cuvée 2015 regorgeait d’objets connectés, de services et d’appareils avec une vraie utilité et de nombreux appareils testés et approuvés qui seront commercialisés prochainement. Yezz expose de nouveaux smartphones à la finition parfaite livrés avec un casque de réalité virtuelle inspiré du Google Cardboard. C-Way montrait un bracelet de géo localisation pour les enfants qui peut se transformer en montre, Prizm son diffuseur de musique en streaming intelligent qui s’adapte aux personnes et à l’environnement, On a vu Blue Frog Robotics qui présentait le robot Buddy.

Le ministre de l’économie présent C’est devenu une habitude. Emmanuel Macron, le Ministre de l’économie et des finances, qui soutient l’innovation française s’est rendu sur les stands. Il a semblé très intéressé par ses entrepreneurs et les possibilités offertes par toutes ses innovations. Il s’était déjà rendu au CES 2015 et devrait y retourner en 2016. Il a d’ailleurs fait un arrêt sur plusieurs stands pour découvrir les objets connectés à la française, notamment sur les stands Avidsen et Ubiant (photo ci-dessous, Emmanuel Olivier en discussion avec Emmanuel Macron).

Comme l’a dit Gary Shapiro, l’édition 2016 s’annonce encore plus grandiose avec 6000m2 d’exposition en plus et plus d’exposants. Petit conseil de Gary : ne prenez pas de chaussures neuves pour le CES et dormez dès maintenant pour être en forme.

La FFDomotique participera à nouveau au CES 2016 à travers la présence de plusieurs adhérents et vous tiendra informés de toutes les innovations smarthome qui y seront dévoilées.

http://www.objetconnecte.net/ces-unveiled-paris-2210/

Gary Shapiro, président du CES, présente les tendances 2016 de Las Vegas.

Table ronde « L’adaptation du business au numérique » avec Bruno Barlet de Legrand France , Nathalie Collin de La Poste et Fabrice Obenans de Atoll Les opticiens.

Emmanuel Olivier de Ubiant en discussion avec le ministre de l’économie Emmanuel Macron.

Beaucoup de monde pour découvrir les jeunes start up de la French Tech