Bâtiment communicant devient une mention Qualifelec

15 septembre 2015 dans Actualités

« Sélectionner en toute confiance les professionnels compétents pour l’exécution de leurs travaux. »

Bonne intention me direz-vous !!!

Encore faut-il que la sélection soit rigoureuse et basée sur des critères pointus et sélectifs !!!

Et là, un secteur pourtant tourné vers des technologies d’avenir, comme la domotique et le réseau informatique, est relégué aux oubliettes car la qualification « Bâtiment communicant » qui certifiait les entreprises spécialisées dans ce domaine a purement été supprimée et remplacée par une simple mention attribuée complémentairement à la qualification électricité.

Lorsque vous consultez le référentiel  « Bâtiment communicant » valable jusqu’en 2018, les critères techniques étaient identiques à ceux exigés pour toutes les qualifications : personnels qualifiés et diplômés dans le secteur de la domotique, références de réalisation plus nombreuses et plus détaillées avec une mise en évidence de la technicité, obligation de schémas unifilaires ou de positionnement, détails du matériel mis en œuvre et seules sont prises en compte les références travaux réalisées en propre par l’entreprise.

Aujourd’hui, la relégation à une simple mention « LOGEMENT BÂTIMENT CONNECTE » ne demande que deux réalisations dans deux domaines au minimum avec les schémas unifilaires et recettes !!!

Croyez-vous que cette relégation est le signe de l’amélioration de la qualité des entreprises qui obtiendront cette mention ?

S’il est normal que chaque fabricant défende sa technologie, l’intégrateur-domoticien n’est lié à aucune marque, travaille en protocole ouvert et détermine le choix de son matériel par rapport aux usages et fonctionnalités demandées par le client et non une technologie standard bien souvent propriétaire.

La suppression de cette qualification ne reflète pas une volonté déterminée de se projeter vers les technologies futures démocratisées mais plutôt un status quo de la profession dans ses vieux principes d’installation !

Pour preuve, lorsque vous discutez en France dans les milieux professionnels du bâtiment, de la domotique, de la maison connectée ou du Smarthome, vous passez pour un extraterrestre et on vous répond, encore aujourd’hui, multiples raisons pour ne pas s’y intéresser qui se résument à « un gadget onéreux qui ne sert à rien et pourquoi changer ».

Avec la FFD (Fédération Française de Domotique) nous allons faire en sorte que notre profession soit reconnue et démontrer que les maisons et objets connectés ne peuvent réellement donner satisfaction sur le long terme qu’avec la présence de nos intégrateurs.

Jean-Marc Agnano
Intégrateur (militant)Domo Logis Tec

Devenez membre de la fédération française de Domotique

  • Contribuez au développement du marché
  • Défendez votre vision de la domotique
  • Restez informé des évolutions du secteur
  • Soyez référencé dans l'annuaire de la fédération

Suivez nous sur twitter

Suivre @FFDomotique sur Twitter.